top of page
R_105716976_m_edited.jpg

Troubles
gynéco-urinaires,

pourquoi consulter ?

L’ostéopathie est un atout précieux pour améliorer (très souvent) voir guérir (parfois) certains troubles de la sphère génito-urinaire.

L’ostéopathe utilise des techniques manuelles douces et envisage le corps dans sa globalité. Il y aura donc un travail local au niveau pelvien (périnée, vessie, utérus, reins, colon, coccyx, bassin) et un travail plus global surtout au niveau du crâne (calmer le système nerveux, équilibrer le système endocrinien) mais aussi sur la colonne vertébrale, le diaphragme, les côtes…

 

La prise en charge ostéopathique sera complémentaire du suivi par le gynécologue, l’urologue, le naturopathe, le kiné.

Il est à préciser que Eric Howland ne fait PAS de technique interne. (Interdite par la Loi pour les ostéopathes). 

L’ostéopathie pour l’Endométriose

L'endométriose est une maladie gynécologique inflammatoire qui se caractérise par la présence anormal de tissu utérin en dehors de l’utérus.

 

Il se forme donc des kystes d'endométriose que l’on peut retrouver dans la vessie, colon, ligaments, trompes, ovaires, reins, diaphragme etc. 

Selon leur localisation, ces kystes vont provoquer des douleurs de ventre (surtout pendant les règles), compromettre la capacité à avoir des enfants,  créer des troubles urinaire, digestif voir même respiratoire.

L’ostéopathie peut soulager ces douleurs par des manipulations douces sur l’utérus et sur toutes les structures touchées par l’endométriose

Les séances devront se faire en dehors des périodes de règles.

L’ostéopathie pour les troubles Urinaires

La vessie peut être perturbée dans son fonctionnement pour diverses raisons: après un accouchement, une chirurgie pelvienne, constipation, endométriose, toux chronique, causes émotionnelles

Et ainsi présenter différents symptômes : dysurie (douleurs pour uriner); fuites urinaires d’effort (à la marche, toux, port de charge); urgenturie (besoin soudain et irrépressible d’uriner) ; rétention urinaire (incapacité de vidanger complètement sa vessie)…

L’ostéopathe fera le nécessaire pour comprendre l’origine des symptômes présentés.  Par des manipulations douces et précises il fera « de la place » autour de la vessie pour qu’elle puisse mieux fonctionner en travaillant la vessie en elle même avec ses attaches ligamentaires mais aussi les organes, structures qui se trouvent autour d’elle : utérus, colon, bassin, coccyx, périnée…

Il faudra équilibrer les pressions au niveau des cavités pelviennes et abdominales en travaillant le périnée et le diaphragme.

Enfin envisager la personne dans sa composante psycho-émotionnelle en calmant le système nerveux par des techniques crâniennes.

Douleurs de règles

L’ostéopathie et la douleur de règle : Aussi appelé dysménorrhée, c’est une douleur pelvienne (bas ventre) qui précède ou accompagne les règles (douleurs menstruelles). Elle peut s’accompagner de maux de tête, nausées, vomissements.

Les causes sont soit hormonales (excès de prostaglandine qui provoque une hyper-contraction du muscle utérin) soit secondaires à de l’endométriose ou de l’adénomyose (endométriose interne à l’utérus).

L’ostéopathie est une des solutions pour les soulager. L’ostéopathe pourra mobiliser, détendre doucement les tensions qui auront pu s’accumuler sur l’utérus et sur toutes les structures environnantes. Il envisagera aussi le corps dans son ensemble (viscères, dos, crâne…) pour libérer toutes les tensions qui pourraient générer la douleur et troubler le bon fonctionnement du corps.

bottom of page